yapuka ... au gré du vent

joyeux anniversaire des 7ans

En ce 29 mars 2010, malou fête ses 7ans sur Yapuka en compagnie de ses petits copains dont Mahé que tu aimais tant.Il pense à toi et il calcule quel âge tu aurais eu à ce moment là, quel âge lui aura quand tu auras 7ans.il se dit que tu te serais régalé avec tous ces gâteaux et ces bonbons. De toute façon dès qu'une bougie est allumée, elle nous appelle à ton souvenir.

C'est aussi à ce moment là que papa et moi avons câliné si fort qu'un nouveau petit frère a commencer  à grandir dans mon ventre. Nous sommes persuadés que tu aurais adoré être grand frère. Malou a tout de suite dit "dès qu'il sera né, on lui parlera de Titou" bien sûr on lui parlera de Toi comme nous le faisons chaque jour depuis que ton petit corps n'est plus. On lui montrera toutes les jolies photos que nous avons de Toi.

Papa et Malou sont content que ce bébé soit à nouveau un petit garçon, j'imagine que Toi aussi tu aurais préféré.Moi j'avais peur qu'il te ressemble ou même qu'il ne te ressemble pas, c'était confus dans mon esprit et j'aurais aimé une petite fille pour ne pas risquer de te voir à travers lui. Mais je sais aujourd'hui, à quelques jours d'accoucher, avec le recul de la grossesse que ce ne sera pas le cas. Que ce nouvel enfant existera pour lui, qu'il sera différent de Toi, aussi unique  et différent que vous l'êtes, malou et Toi.

Par ailleurs, il restera lié à Toi pour toujours, de part le lien du sang mais aussi de part le prénom que nous lui avons choisi, et qui signifie ETOILE.

A la vie, sous toutes ses formes, ici et là bas.

 

 



Publié à 10:56, le jeudi 1 avril 2010, La Rochelle
Mots clefs :
.. Lien


Navigation solo

 

Avec Ileavoile jamais bien loin tout de même, Seb seul sur son navire confie la barre à son fidèle gugul. Du vent arrière, pas mal, de la mer pas trop, des cargos beaucoup. Sieste et lecture, les 2 activités favorites des navigateurs solitaires se partagent les journées du capitaine. Une navigation sans trop d’histoires, un peu de casse ( les voiles vont mal), et du soleil…
Retour à la vie de ponton, on retrouve les copains et on redécouvre les bureaux, les couloirs des administrations, les RV en pagaille, les coups de pédale dans tous les sens au milieu d’une circulation toujours aussi importante. Pour chapeauter tout cela l’indispensable montre reprend ici toute sa signification.
Retour à l’école pour nos 2 petits mecs. Ils adorent trop «  c’est trop bien l’école », les maitresses sont fières de nous dire qu’ils se sont parfaitement adaptés.
 
 
 
 


Publié à 19:36, le vendredi 9 octobre 2009, La Rochelle
Mots clefs :
.. Lien


YAPUKA BOUCLE LA BOUCLE

Retour à son port d'attache, La Rochelle

Après Faial, Pico, Sao Jorge, de nombreuses randonnées et de chouettes rencontres ou retrouvailles...Yapuka a quitté l'île de Terceira et avec elle le bel archipel des Açores le jeudi 20 août dans l'après midi, accompagné par Ileàvoile, son skipper Gael et son équipier Christophe.

Une météo assez désordonnée les attend, du pas de vent au beaucoup de vent comme souvent, arrivée au port des Minimes prévue juste avant ou juste après la rentrée des enfants, le 03/09.



Publié à 19:35, le dimanche 23 août 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


bricolage

Quand il fait vraiment trop chaud dehors, on reste au frais et on bricole, coffre aux trésors, gribouillages sur T-shirt et bien d'autres encore...La fin des vacances approche et le retour de papa aussi, au grand bonheur de tous les 4. Il va falloir reprendre un rythme depuis bien longtemps oublié, faire sonner un réveil autrement que pour annoncer la fin ou le début d'un quart!! Les enfants et moi ne sommes qu'à moitié rentrés, en "stand by" dans un petit cocon, au jardinet bien mignon, loin de la circulation...



Publié à 14:06, le vendredi 21 août 2009, Vesoul
Mots clefs :
.. Lien


même sans sel , j'y arrive

un peu de fraîcheur dans cette atmosphère caniculaire, Malou nage avec plaisir mais plutôt sur le dos pour ne pas mettre la tête sous l'eau. L'eau fait et dera toujours partie de notre quotidien, qu'elle soi bleue, verte grise ou marron, qu'importe, 1molécule d'hydrogène et 2 d'oxygène et ça nage....

Publié à 08:58, le vendredi 21 août 2009, Vesoul
Mots clefs :
.. Lien


batosurlo

 apprentissage : d'abord les ronds dans l'eau, après on verra....

Publié à 21:45, le vendredi 24 juillet 2009, Cendrecourt
Mots clefs :
.. Lien


Fini les eaux bleu profond de l'Atlantique, voici les eaux lisses du canal parallele à la Saône.Bonjour  familles canards et hérons, pénichettes, perches soleil, ablettes et goujons.



Publié à 22:47, le mercredi 22 juillet 2009,
Mots clefs :
.. Lien


Retour prématuré

Un bus, 2 avions, des métro, RER, un train et 40km en voiture auront été nécessaires pour rejoindre le petit village de Cendrecourt, où la maison de mamie nous attendait. c'est ici que les enfants et moi allons passer l'été. Reprendre pied en douceur, en jardinant, en se balladant au bord de la rivière, en dévorant fruits et légumes du jardin. J'ai rapidement remis en place les contrats de ci de là, aménagé un espace jeux à l'étage puis un bureau pour me remettre à l'étude. Yapuka maintenant, s'adonner au plaisir des vacances qui continuent pour les enfants et à celui de la langue allemande côté commerce et industrie pour moi.

Seb quant à lui s'est fait une ribambelle de potes de tous âges et enchaine apéros, bouffes au resto et petits plats sur les bateaux des voisins!! Mais bien sûr tout cela car il pleut et qu'il ne peut pas travailler à l'extérieur. Il a tout de même bien avancé, et fait profiter les voisins de ses compétences.

Nous pensons fort à lui et à notre cher yapuka qui devrait rentrer à La Rochelle veers la mi aout.



Publié à 19:56, le lundi 6 juillet 2009, Cendrecourt
Mots clefs :
.. Lien


Un samedi dans la nature

Et oui, nous y sommes arrivés : à prendre le bus, tendre le pouce, et mettre un pied devant l'autre pour profiter pleinement de ce que Terceira a de plus beau, son coeur tout vert.

Lagoa, serra, une nature vallonée, une roche volcanique, une terre couleur feu, des lychens du gris au rouge, des conifères sur tons clairs ou foncés...et des vaches, bien dodues à l'abris de toute circulation.

Moment de détente, réflexions....Puis un retour par Angra, où la pluie nous a rattrappé, la fatigue s'en est mêlé, alors nous sommes rentrés.



Publié à 19:34, le lundi 6 juillet 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Au temps des travaux...ça réparationne dur

Yapuka a droit à une bonne semaine au sec, afin que nous puissions le gratouiller,le démonter de l'intérieur, le barbouiller et lui panser ses cloques (aahhh, Osmose quand tu t'installes...). Au menu : huitres et berniques, mastic et ponçage, antirouille et antifouling. Le tour est joué, la misère est cachée jusqu'à la prochaine sortie, qui cette fois sera très longue. Nous lui prévoyons un lifting complet!

A nouveau à flot, le plus dur peut commencer :dévisser, astiquer, protéger, et strater. Quatres petits verbes qui vont tout de même occuper le capitaine et son  arpète, pendant plusieurs jours.

Mais plus de mauvaises surprises cette fois, chaque geste est réfléchi, chaque étape à sa place, et ..."glisse la drisse". Nous devrions très bientôt réintégrer nos quartiers d'été et partir arpenter les sentiers de cette île, que nous connaissons à peine.

Soit dit en passant, dans 2 semaines, grâce à notre "oh Vénéré très cher Superpote Florian" et également au dévouement de nos "oh Grands Chefs skippers Marco & Gaelo" de yakarêver.com, nous aurons un nouvel appareil photo , un rail de farque, des outils, résine et autres mastics....!

Pour les photos de l'île donc, ce sera juillet.

 

 



Publié à 19:04, le samedi 20 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Notre Bienfaiteur Dominique

Dans le petit monde solidaire des "voyageurs des mers", il est encore de ces rencontres magiques où la confiance s'installe ...en quelques jours. Il en fût ainsi avec Dominique, voisin de mouillage à Flores, il était là et a parcouru le village pour nous prévenir, quand Yapuka se jetait violemment contre le quai.

Aujourd'hui, nous allons passer la première nuit à bord de Quoique, son bateau, amarré comme Yapuka à la petite marina de Praia sur Terceira. Il en sera ainsi pendant la durée des travaux, que nous n'aurions pas pu commencer sans cette géniale opportunité. Nous te sommes extrêment reconnaissant, cher Dominique pour cet acte plein de bonté.



Publié à 21:54, le mercredi 10 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


TERCEIRA, ARCHIPEL DES ACORES

L'endroit idéal pour effectuer des réparations sur le bateau, le sortir de l'eau et passer du temps dans une marina, s'avitailler...Quelques exemples de prix : 55€ la sortie d'eau, 36€ la semaine à la marina tout compris, un personnel débordant de bonne volonté, le litre de lait à 0,44cts. Quand on voit les vaches dans ce cadre débordant de verdure, exempt de pollution et au climat tempéré, on n'hésite plus à "se surcalciumisé" grâce également à ses succulents fromages, différents sur chaque île. Terceira trie ses déchêts, recycle, protège sa nature et restaure ses vieux bâtiments, entretient ses rues pavées ...

 



Publié à 01:39, le mercredi 10 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Vers Terceira,le 05/06

Pour ne pas prendre le risque que le mât nous tombre sur la tête, nous navigons au moteur + génois et un peu sous génois seul, ce qui nous permet de mettre Gugul en route et de ne plus toucher à la barre. Un peu moins de 48h pendant lesquelles de très nombreux dauphins, sternes, goélands et puffins puis même une tortue viendront croiser notre route.



Publié à 13:11, le mardi 9 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Là où Yapuka se fracassât le pont

petite virée en bus à Santa Cruz, "capitale" de Florès

Quelques bâtiments d'époque coloniale, un musée avec beaucoup d'objets récupérés sur les épaves de bateau. D'ailleurs , la récupération du bois sur ces navires échoués a permis d'aménager de nombreux intérieurs de maisons traditionnelles. Des piscines naturelles d'eau de mer, où nous n'aurons pas le temps d'aller (car il n'y a qu'un bus dans la journée et il ne faut pas le rater), et un terrain de jeux pour enfants taille XXL.

 



Publié à 12:53, le mardi 9 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Porto do Santa Cruz

Nous arrivons à Lajes le week end de Pentecôte, marqué ici par 2 évènements qui regroupent tous les habitants de la commune, et qui honorent le culte de l'Espirito Santo. La traditionnelle soupe et son boeuf braisé et le lendemain le verre de lait avec le fameux pain doux de Pentecôte et le fromage de Flores (chaque île fait le sien). Les repas sont préparés grâce aux dons et la participation des habitants et se dégustent à volonté. C'est lors de ce moment très convivial que nous rencontrons pas moins de 3 couples de navigateurs (il y en a même 4) qui sont installées ici, dans ce magnifique petit havre de verdure où chacun cultive son jardin et fait son fromage.

Nous participerons au quotidien des ces îliens de l'Atlantique Centre : pour le lait, Flo m'emmène à la ferme, pour le poisson tout frais, c'est le petit camion, à moins de 3eu le kg, le persil c'est au bord du chemin. La vie est très communautaire et ça fait envie ....



Publié à 12:29, le mardi 9 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


un des "siete lagoas" au creux des cratères

Près de faja grande, de nombreux sentiers permettent de découvrir cette nature à l'état pur, l'eau partout présente, en lacs ou en cascades et qui rend cette terre rougeâtre si fertile.

Publié à 12:12, le mardi 9 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Bord de mer, Flores

De la mer, Flores ressemble à une émeraude brute posée sur une étendue de velours bleu. En s'approchant, on distingue un relief découpé, ciselé et arrondi. Les chemins et routes de l'île ne connaissent à peine les plats et les lignes droites.

Publié à 11:40, le mardi 9 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


LAJES, ILE DE FLORES, ARCHIPEL DES ACORES

 

Le jour le plus long

 Le lendemain de notre arrivée, le vent se lève et souffle en rafales atteignant 45 nœuds. La perche IOR se brise, l’annexe fait la toupie et le flotteur orange s’envole, puis l’ancre dérape. Nous nous rapprochons dangereusement des rochers. On se dit alors, à tord, qu’on serait mieux contre le quai des pêcheurs. Nous trouvons de l’aide et bientôt Yapuka semble à l’abri du vent bien amarré en longueur contre le fameux quai de béton.

Nous partons donc déguster la soupe de l’Espirito Santo et le fameux boeuf braisé, tradition séculaire des Açores à laquelle tout le monde est convié. Nous y faisons la connaissance de Flo et Béru, vagabonds des mers qui ont posé leur sac à terre dans une maison traditionnelle avec un immense jardin qui nous fait rêver. Nous échangeons mille palabres loin de nous imaginer, que, pendant ce temps, yapuka était en train de se faire réduire en miette par une houle de plus de 4m qui le projetait contre le quai.

Depuis les hauteurs, nous voyons le mât se balancer dangereusement, on se précipite et en quelques minutes Seb saute à bord, on le largue et il démarre à fond pour se dégager. Il va mouiller en plein milieu de la baie...ouf sauvé. Les enfants et moi passeront la nuit chez Flo et Béru.

 

ET MAINTENANT?

Le pont est fendu à différents endroits, les cloisons du carré ont été poussées sur quelques millimètres, les bas haubants ont perdu des brins, le rail de fargue abimé, il va falloir strater, donc démonter et déménager pendant les travaux. Dominique, voisin de mouillage, sur  "quoique" nous prêtera généreusement son bateau qu'il laisse à Praia do Vitoria sur l'île de Terceira,c'est génial. On va tout de même encore profiter de Flores avant les travaux.

 

 



Publié à 21:35, le dimanche 7 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


Coup d’œil, coup de vent, coup de vagues...

....sur une transat retour Saint martin-les Açores, bien mouvementée.

                                                                                           

Ce fût un retour parfois difficile , à croire que Yapuka ne voulait pas rentrer. Vents et courants dans le nez, même en ayant choisi l’option d’aller chercher du vent d’Ouest au Nord ! Nous avons, même par vent fort, battu des records de lenteur !

 

RODEO BATO

Dès le départ, le chenal d’Anguilla (au Nord de Saint Martin) donne le ton ; il creuse ses eaux, se cabre et fait rebondir notre coque de noix avec force et fracas dans ce dédale de vagues désordonnées. Nous sommes, nous avons été et nous serons au PRES, pendant les 4 semaines à venir.

 

LE PRES, CONCRETEMENT

Pour les non initiés, c’est la marche à suivre quand on va exactement, là d’où vient le vent…et ce satané vent a choisi la même route que nous mais à l’envers !

C’est l’allure de la gîte, et plus ça souffle, plus ça penche. Se déplacer dans le bateau devient alors délicat, périlleux parfois même violent. Il faut s’armer de patience pour cuisiner et les repas deviennent un challenge : engloutir au plus vite le contenu de sa gamelle sous peine de le retrouver lamentablement étalée sur la table! Même si la nappe antidérapante fait des merveilles, quand le bateau plonge dans le creux de la vague, plus rien n’adhère…

C’est aussi l’allure de l’écope et de « l’eau qui rentre » : Yapuka nous dévoile l’ampleur de ses fuites et chaque vague qui l’engloutit (effet station de lavage garanti !), laisse pénétrer cette eau de mer qui colle et qui « moite » tout ce qu’elle touche.



Publié à 21:30, le dimanche 7 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


charade

Mon premier est une note de musique

Mon deuxième une baie de mouillage avant un port

Mon troisième est un instrument de musique

Mon quatrième un conifère de mots croisés en 2 lettres

Mon cinquième la première lettre d’un point cardinal

 

Mon Tout nous a protéiné en variant nos plaisirs culinaires pendant plusieurs jours.

 

 



Publié à 21:25, le dimanche 7 juin 2009, Açores
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 6 } { Page suivante }

l'équipage de yapuka

Accueil
Qui sommes nous ?
notre itinéraire
Livre d'or
Archives
les rencontres
Album photos

n y est ?






Rubriques


Derniers articles

joyeux anniversaire des 7ans
Navigation solo
YAPUKA BOUCLE LA BOUCLE
bricolage
même sans sel , j'y arrive

Menu


Amis